Suivi des Cancers

I. ABSTENTION SURVEILLANCE

PSA semestriel pendant 4 ans, puis annuel.

II. SURVEILLANCE ACTIVE

PSA tous les 3 à 6 mois couplé au TR. Bilan local par biopsies à un an puis tous les 2-3 ans.

III. APRES PROSTATECTOMIE TOTALE

Dosage du PSA total avant 3 mois ; deuxième dosage à 6 mois puis si PSA indétectable, dosage semestriel pendant 3 ans puis annuel pendant 10 à 15 ans. Un seuil de PSA > à 0.2 ng/ml est actuellement retenu pour définir l’échec biologique.
Le délai de la récidive et de la vitesse d’élévation définie par le temps de doublement du PSA ont une valeur pronostique importante.

IV. APRES RADIOTHERAPIE EXTERNE

Après RTE, dosage sérique du PSA est recommandé tous les 6 mois pendant 3 ans puis tous les ans pendant au moins 10 ans.
Un nadir < à  1 ng/ml ou même < à 0.5 ng/ml est corrélé avec une meilleure probabilité de survie. On définit la rechute par une élévation du PSA à nadir + 2 ng/ml. Un rebond du PSA peut survenir dans les mois qui suivent le traitement sans valeur prédicative défavorable. Un TR annuel recommandé.
Le délai d’apparition de la rechute et le temps de doublement du PSA ont une valeur pronostique importante

V. APRES CURIETHERAPIE PAR IMPLANTS PERMANENTS

Un dosage du PSA tous les 6 mois et un TR annuel sont habituellement réalisés pendant une durée de 10 ans.
Un PSA nadir < à 0.5 ng/ml est corrélé à une meilleure probabilité de survie.
On définit la rechute par une élévation  du PSA à nadir + 2 ng/ml.  L’indication de biopsies de prostate en cas d’augmentation du PSA doit tenir compte du phénomène de rebond et repose sur les possibilités de traitement de rattrapage local.

VI. APRES TRAITEMENT PAR ULTRASONS DE HAUTE FREQUENCES

Dosage du PSA : 3 mois après l’application des ultrasons. Un nadir de PSA < à 1 ng/ml (voire 0.5 ng/ml) à 3 mois est corrélé à un risque de récidive faible.
La réalisation de biopsies prostatiques de contrôle est proposée de principe pour une valeur de PSA nadir > à 1 ng/ml, ou en cas d’augmentation continue de la valeur du PSA. L’échec du traitement par HIFU est définie : par la positivité d’une biopsie de contrôle ou pour les patients présentant des biopsies négatives, 3 augmentations successives de la valeur du PSA avec une vélocité sur un an > à 0.75 ng/ml.